Les Éditions Prise de parole adoptent un modèle de codirection

Au terme d’un processus de réflexion sur l’organisation du travail au sein de l’équipe, entrepris il y a un an, les Édition Prise de parole ont adopté un nouveau modèle de gestion, celui de la codirection générale.

Consciente des transformations qui touchent le milieu du livre et de la complexité grandissante des dossiers en édition, la maison souhaitait se donner un cadre de travail dans lequel les trois grandes spécialisations sectorielles seraient reconnues et maintenues – édition et production, commercialisation et diffusion, administration et développement –, tout en favorisant une meilleure perméabilité entre les secteurs. Elle souhaitait également une meilleure répartition des responsabilités de direction générale, présentement jumelées à celles de l’édition.

Le nouveau modèle mis en œuvre en mars 2016 comprend quatre postes, dont un que la maison souhaite doter dans la prochaine année : la codirection générale / direction de l’édition (denise truax), codirection générale / direction de la commercialisation (Stéphane Cormier), contrôleur-comptable (Alain Mayotte) et codirection générale / direction du développement (à pourvoir). L’équipe est appuyée dans son travail par Johanne Melançon, conseillère pour le roman, Miriam Cusson, conseillère pour la poésie, Michel Ouellette, conseiller pour le théâtre, et Aurélie Lacassagne et Jonathan Paquette, conseillers scientifiques, ainsi que par Chloé Leduc-Bélanger, stagiaire responsable du développement des relations avec les médias.

Dans le cadre des travaux du chantier, un plan de succession a également été développé alors que la politique des ressources humaines était révisée de fond en comble.

La maison tient à remercier Paulette Gagnon qui, à titre de consultante, a accompagné l’équipe avec perspicacité et intelligence.